Skip to main content
medelick.xyz-mountaga-keita-tulipindustry-cardio-ultrason-thermo

Mountaga Keita mise sur la technologie pour sauver des vies

J’ai cherché mais sans trouver, des statistiques sur les morts liées aux mauvais diagnostics et erreurs médicales en Afrique (en France et aux USA, c’est la 3e cause de mortalité). Mais DIEU sait qu’on en a pas mal et que chaque année en Afrique, des milliers de personnes meurent dans nos hôpitaux pour ces raisons ou à cause de prises en charge tardives.

Et pire encore, un rapport de la Fédération Internationale de Diabète nous annonce par exemple que deux tiers des africains atteint de diabète ne sont pas encore diagnostiqués. Alors quand seront-ils pris en charge et soignés ? Croisons les doigts que le prix de la malbouffe parte en hausse et qu’ils retrouvent soudainement le goût pour une meilleure hygiène de vie.

Tous ces problèmes de diagnostics s’expliquent en partie par le fait que pas mal de structures médicales publiques et privées (ainsi que leur personnel) sont débordées, sous-équipées, insuffisamment formées, insuffisamment informées ou tout simplement sous-payées sur le continent. Sans compter le nombre sans cesse croissant de maladies et de malades par rapport à l’insuffisance de structures sanitaires. Alors pour changer les choses ou du moins essayer, les initiatives privées se multiplient ici et là pour aider nos médecins et infirmiers. Et c’est ce que Tulip Industries, la société basée à Conakry en Guinée, tente de relever comme défi.

Tulip Industries est une société technologique opérant dans le domaine de la santé. Elle est dirigée par Mountaga Keita, un banquier reconverti inventeur, ayant travaillé une bonne dizaine d’années aux Etats-Unis. Sa société construit et commercialise TENOR, une borne médicale interactive orientée télémédecine. Elle a pour mission d’accompagner le personnel soignant dans la prise en charge et le diagnostic des patients.

Les bornes TENOR sont munies de multiples capteurs thermiques et sensoriels permettant d’obtenir des informations précises sur l’état de santé des patients:

  • Visualisation des organes,
  • Température corporelle,
  • Battements cardiaques,
  • Pouls,
  • Taux d’oxygène dans le sang,
  • Etc

Toutes les informations collectées, le diagnostic du médecin et les prescriptions sont enregistrées dans le dossier médical électronique du patient. Puis une ordonnance sous forme de QR code peut être directement imprimée depuis l’appareil.

Ces dispositifs médicaux sont aussi équipés de puces 4G pour transmettre en temps réel les données médicales à des points distants. Et une intelligence artificielle est en cours de développement afin de prévenir les maladies sur la base de l’analyse de l’historique médicale du patient. Cette invention est très prometteuse et je les vois très bien intégrer à terme des fonctions d’analyses rapides de sang ou d’urine pour détecter le paludisme, le diabète, une grossesse, etc.

L’objectif visé étant d’accélérer et sécuriser la collecte des constantes des patients, d’informatiser et sauvegarder ces données et permettre ainsi aux docteurs de faire des diagnostics plus efficaces qui permettront de sauver d’avantages de vies.

Je vous laisse découvrir le reportage de Made In Africa et si vous connaissez d’autres initiatives du genre, faites le savoir en commentaires.

Partager :

Ahmed WAGUEI

Internet & Movies lover. Sleep & Food master.